Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bac 2014 : mission accomplie....

Il y eu des cris, des larmes, des exclamations, accompagnées de bousculades devant des panneaux surchargés de ces feuilles à la typographie trop petite. Il y eu des embrassades, des mines réjouies ou déconfites. Il y eu la délivrance dans tous les cas pour ces parents venus assister à la « chose » et puis les commentaires des uns et des autres, le tutoiement qui se libère quand un élève parle à son désormais ancien prof comme pour marquer le rituel de ce passage vers une autre vie…

 

Au milieu, rassurée sur son sort, virevoltant de groupe en groupe, félicitant l’un, accompagnant un déçu d’un bon mot, pianotant des SMS pour la famille, pour la copine qui n’a pu se déplacer, il y avait cette élève, que dis-je, cette résolument jeune femme qui faisait ainsi la fierté de sa mère, de son père. Après tant de mois de doutes, d’interrogations, d’étouffements de ces velléités de liberté, elle entre enfin dans ce monde, pour certain tant redouté, de l’après-bac. Pour autant, fidèle à ses principes, elle n’a eu de cesse au cours de cette journée de résultats mémorables de veiller à accompagner ses coreligionnaires non reçus pour les aider à choisir les bonnes options du second groupe, organiser la solidarité pour les aider et boucler en conscience son cycle lycéen en déléguée de classe qu’elle avait été. Ils furent nombreux à se tourner vers elle !… Rien dans son propos pour revenir sur les désagréments de relations parfois houleuses avec tel ou tel adulte de la communauté scolaire, rien sur les vexations déstabilisantes d’un système qui infantilise les futurs étudiants, rien non plus dans sa manière d’être qui relèverait de rancœurs, juste des choix assumés de s’inscrire dans le futur, son futur…

 

Chapeau ! Chapeau, non pour la performance en soi mais pour cette envie irrépressible de tout faire pour la réussite de tout le monde. Au retour de cette folle journée, elle savait par cœur les résultats des uns et des autres, preuve si il en fallait d’années lycéennes imprégnées de son investissement quotidien. 

 

35 ans après son père, elle devient bachelière…. Après l’ainée, c’est mission accomplie, un brin de fierté accroché à la conscience parentale, comme une médaille. Maintenant, c’est elle qui a les clés de son destin en main. Ses parents qui lui disent : merci !

 

Moissac le 5 juillet 2014

Tag(s) : #Ils, elles le disent si bien