Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un pamphlet d'actualité

 

 

 

Les ventripotents ont de la panse et du pouvoir

Quand ils s'inscrivent en comices

Pour ne pas être en coulisse, fort à propos

Dans les banquets et les fêtes

Les inaugurations et les kermesses

 

Les ventripotents ont du bon sens

A connaître les usages et les coutumes

Qui permettent de survivre, vent debout

Dans les tempêtes aussi automnales

des fêtes votives bien que cantonales.

 

Les ventripotents ont de la gouaille et du talent

Confinés qu'ils sont dans leurs certitudes

Leur donnant d'un air l'importance, le savoir

Là où naguère la morgue de l'argent suffisait

Ils paraissent fragiles et un tantinet désuets.

 

Les ventripotents ont le verbe haut et coloré

Comme la poigne facile, la main caressante

D'un geste condescendant, parfois futile

Qui se presse sur l'épaule amie convoitée

L'instant où le ruban inaugural est tombé.

 

Les ventripotents savent se souvenir

Les soirs de démocratie, combien sont ceux

Qui dans le service ont su se rendre utiles

Ils ont l'indispensable en breloques pendues

Au complet veston des bonnes manières.

 

Les ventripotents sont de messes et de repas

Ou l'inverse, lors des dimanches empesés

Comme ils relatent la filiation d'autres

Plus anciens, plus illustres, avec en partage

Des héritages locaux dilapidés, écartelés.

 

Les ventripotents ont de la caricature

Un goût immodéré, pour peu que le trait

Ne se fassent pas trop acide, exagéré

Mais ils perdent le sens de la critique

Au détour d'une expertise annoncée.

 

Les ventripotents ont, de nos jours

Moins de ventre, plus de lettres, de sens

Et sortis des écoles, des célèbres instituts

Ils font du pouvoir une source sans fin

Oligarques à jamais, mais toujours pantins... 

 

 

Maximilien 2008

Tag(s) : #Pour rire et sourire