Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Commission Poésie du Centre National du Livre, chargée d’examiner les demandes d’aide à l’écriture, n’a plus de président depuis des mois.

Nombre de poètes y voient le signe d’une volonté de supprimer cette structure, et de la fusionner avec la commission « roman », ce qui aboutirait à retirer à la poésie toute instance fonctionnant en tenant compte de ses contraintes et critères spécifiques.

Malgré une réponse dilatoire du président du CNL, l’émotion est vive parmi les poètes et les lecteurs face à cette perspective qui pénalise une forme déjà très menacée. Une pétition, lancée pour obtenir le retrait de ce projet, a déjà recueilli 180 signatures comptant parmi elles quelques uns des plus grands noms de la poésie.

 

 

« Le fait qu’un nouveau président de la Commission Poésie du Centre National du Livre n’ait toujours pas été nommé à ce jour confirme qu’une liquidation de ladite commission est à l’étude. Elle ne sera pas présentée comme telle, bien entendu, il s’agira certainement de moderniser les structures inadéquates.

Si ces manœuvres, engagées sous l’ère sarkozyste, devaient se poursuivre dans le bien plus « normal » encadrement actuel, ce serait le signe certain de la continuité programmée de toutes les régressions imposées par le Marché à la grande Culture.

Nous écrivains, poètes, et éditeurs soussignés, estimons vital le maintien d’une commission Poésie afin d’éviter la domination d’un genre sur un autre : enviée par les poètes et écrivains de la plupart des pays, l’existence de cette aide a permis à de nombreux éditeurs, qu’ils soient puissamment implantés nationalement depuis longtemps ou qu’ils vivotent en Province grâce au bénévolat, de publier des livres qui n’auraient jamais pu voir le jour sans elle ; elle a permis à des poètes de ne pas mourir dans le plus total dénuement, et ce n’est pas une image. Mais il s’agit de bien plus que de la défense de ces livres passés et à venir : il s’agit de préserver un espace dans lequel notre langue puisse continuer à se questionner, à se penser, à se rêver.

C’est pourquoi nous demandons le retrait de tout projet de “fusion des commissions”. »

 

Premiers signataires

Nadine Agostini, Laurent Albarracin, Pierre Alferi, Jacques Ancet, Christian Arthaud, Edith Azam, Jean-Marc Baillieu, Jean-Christophe Bailly, Jacques Barbaut, Isabelle Barbéris, Michaël Batalla, Stéphane Batsal, Philippe Beck, Christian Bernard, Stéphane Bérard, Patrick Beurard-Valdoye, Daniel Biga, Julien Blaine, Philippe Blanchon, Jean-Pierre Bobillot, Philippe Boisnard, Oscarine Bosquet, Fabrice Bothereau, Yves Boudier, Frédéric Boyer, Magali Brazil, Christophe Bregaint, Charles-Mézence Briseul, Mathieu Brosseau, Olivier Cadiot, Didier Cahen, Nicole Caligaris, Didier Calleja, Fabrice Caravaca, Benoît Casas, Laurent Cauwet, Claude Chambard, Sonia Chiambretto, Marc Cholodenko, David Christoffel, Michel Clavel, Françoise Clédat, Francis Cohen, Pascal Commère, Guillaume Condello, Benoît Conort, Jean-Gabriel Cosculluela, Marie Cosnay, Fabienne Courtade, Jean-Patrice Courtois, Jean Daive, Jacques Darras, Ludovic Degroote, Michel Deguy, Jean-Michel Delacomptée, Florence Delay, Henri Deluy, Philippe Denis, Maryline Desbiolles, Yves di Manno, Suzanne Doppelt, Franck Doyen, Ariane Dreyfus, Eric Dubois, Patrick Dubost, Antoine Dufeu, Stéphanie Eligert, Antoine Emaz, Jean-Michel Espitallier, Etienne Faure, Claude Favre, Bruno Fern, Christophe Fiat, Bertrand Fillaudeau, Frédéric Forte, Dominique Fourcade, Alain Freixe, Alain Frontier, Jérôme Game, Christian Garcin, Isabelle Garron, Jean-Louis Giovanonni, Eric Giraud, Liliane Giraudon, Jean-Marie Gleize, Guy Goffette, Goria, Sylvie Gouttebaron, Fred Griot, Frédérique Guétat-Liviani, Gérard Haller, Alain Hélissen, Tristan Hordé, Eric Houser, Isabelle Baladine Howald, Antoine Jaccottet, Hugues Jallon, Alain Jeanmougin, Manuel Joseph, Jacques Jouet, Anne Kawala, Patrick Kéchichian, Ronald Klapka, Abigail Lang, Carole Lataste, Emmanuel Laugier, Frédéric Léal, Samuel Lequette, Daniel Leroux, Pierre Le Pillouër, Hubert Lucot, Aurélie Loiseleur, Claude Lutz, Yves Mabin Chennevière, Sabine Macher, Eric Maclos, Cyrille Martinez, Jérôme Mauche, Nelly Maurel, Jean-Pascal Medurio, Dominique Meens, Michèle Métail, Ginette Michaud, Jacques-Henri Michot, Michaël Moretti, Sandra Moussempès, Joseph Mouton, Jean-Luc Nancy, Sylvie Nève, Bernard Noël, Stéphane Nowak Papantoniou, Jean-Pierre Ostende, Yves Pagès, Jean-Baptiste Para, Anne Parian, Florence Pazzottu, Charles Pennequin, Mathias Pérez, Marc Perrin, Xavier Person, Eric Pesty, Serge Pey, Gérard Pfister, Jean-Claude Pinson, Emmanuelle Pireyre, Emmanuel Ponsart, Pascal Poyet, Christian Prigent, Martine Pringuet, Franck Pruja, Dominique Quélen, Nathalie Quintane, Fabienne Raphoz, Shoshana Rappaport-Jaccottet, Alain Rebours, Katy Rémy, Elisabeth Rigal, Cécile Richard, Alain Robinet, Florian Rodari, Antonio Rodriguez, Jacques Roubaud, Claude Royet-Journoud, James Sacré, Caroline Sagot-Duvauroux, Jean-Luc Sarré, Isabelle Sauvage, Ryoko Sekiguchi, Gwenaëlle Stubbe, Nicolas Tardy, Vincent Tholomé, Yoann Thommerel, Florence Trocmé, Françoise Valéry, Véronique Vassiliou, Alain Veinstein, André Velter, Didier Vergnaud, Christiane Veschambre, Pierre Vilar, Jean-Jacques Viton, Christian Vogels, Dorothée Volut, Vincent Wahl, Catherine Weinzaepflen.

 

Plus d’infos sur http://www.sitaudis.fr/Excitations/appel-pour-le-retrait-du-projet-colosimo.php?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook

Tag(s) : #Ils, elles le disent si bien